28 février 2016

Hors mobilité point de salut ?

Image courtoisie de suphakit73/freegigitalphotos.net
La mobilité n'est pas une technologie à proprement parler, mais plutôt un comportement... lourd de conséquence. 

Aujourd'hui, la majorité des gens font leur recherche, accèdent aux réseaux socio-numériques, s'informent, se divertissent, achètent et gèrent leur argent par le biais de la téléphonie mobile. 

Selon le stratège Will Pate, la téléphonie mobile devient une télécommande planétaire. 

Les organisations qui ne développent pas une vision de type "mobile-first" risquent de voir leur cote boursière ébranlée et à moyen terme, peut-être même disparaître... 

C'est ce que souligne monsieur Pate dans cet article du Globe and Mail du 23 février 2016: Mobile product excellence now makes or breaks you.

Quelques exemples du web

Le portfolio de produits mobiles de Facebook est de grande qualité (Instagram et WhatsApp). 80% de ses revenus sont maintenant issus de la mobilité et sa cote boursière augmente de plus de 30% depuis quelques années. Il faut dire que Facebook a commencé à s'occuper sérieusement de mobilité à partir de 2012-2013.

A contrario, la cote boursière de Yahoo baisse (31%) ainsi que ses revenus mobiles. On attribue cela à un portfolio de produits mobiles de qualité douteuse...ainsi qu'à une culture organisationnelle d'une autre époque !

L'offre mobile de LinkedIn (en baisse boursière de 57%) n'est pas optimale non plus malgré une application revue et corrigée à la fin de 2015. Il m'arrive en effet d'être parfois confus par son interface mobile...

Du côté de Twitter (en baisse boursière de 62%) il semble qu'il y ait un consensus quant au besoin de revoir son application mobile, trop difficile à utiliser. 

Pour ma part, je lui préfère souvent l'application TweetCaster dont l'interface me semble plus plaisante et accessible... Et encore, il me semble que l'accès aux contenus (flux, mentions, messages directs, etc.) pourrait être encore plus intéressant...

Les organisations qui mettront d'abord l'accent sur une expérience de mobilité risquent d'attirer non seulement des consommateurs mais également les meilleures ressources humaines, selon Will Pate. 

La "Mobile-first experience" et la "Mobile-product excellence" deviendront des indicateurs clés pour prédire le succès ou l'échec des organisations.

Qu'en pensez-vous ?

Merci de votre lecture !

Patrice Leroux




2 février 2016

Bel hommage pour Alan Glass



Le 24 janvier 2016, le Centre d'exposition du Vieux presbytère de la Ville de Saint-Bruno-de-Montarville rendait hommage à l'artiste Alan Glass en inaugurant une salle qui porte dorénavant son nom. 

Je tiens à saluer cette formidable initiative et particulièrement l'apport de madame Hélène Vanier, chef de division des activités culturelles et communautaires.

Alan Glass a en effet passé son enfance tout près du Centre d'exposition de Saint-Bruno. Sa famille est d'ailleurs liée à l'histoire du Mount Bruno Country Club; son oncle a dessiné le parcours tandis que son père était le pro responsable du golf.

Pour en savoir davantage, consultez le très beau dépliant conçu pour l'occasion par la ville et rédigé par madame Vanier (ici en pdf).

Pour ma part, j'ai déjà écrit un billet à propos de ma rencontre exceptionnelle avec Alan Glass (ici). 

J'ai aussi eu la chance de lui rendre visite, chez lui à Mexico, en mars 2014 et je me considère privilégié de pouvoir lui donner un coup de fil de temps à autre. 

Voici quelques images prises à l'occasion de l'inauguration.


Le centre d'exposition du Vieux presbytère



Vue partielle de la salle Alan Glass



Reproduction d'une photo prise par Cristina Kahlo devant la salle Alan Glass



J'ai enregistré (avec mon mobile) l'allocution du maire de Saint-Bruno-de-Montarville, monsieur Martin Murray.


Merci de votre lecture !

Patrice Leroux
 
Creative Commons License
patriceleroux by patrice leroux is licensed under a Creative Commons Attribution-Noncommercial-Share Alike 2.5 Canada License.
Based on a work at patriceleroux.blogspot.com.