10 août 2017

Un mandat en gestion appliquée à la police et à la sécurité

Image: courtoisie de Pixabay/CCO

La grande surprise de l'été ? On m'a confié le mandat de gérer le Certificat en gestion appliquée à la police et à la sécurité.

N'ayez crainte, je conserve toujours mes deux autres programmes: communication appliquée et relations publiques

La décision facultaire a été prise d'abord par un souci d'équité par rapport au nombre d'étudiants, de cours à programmer et d'enseignants à embaucher - entre autres - parmi les responsables de programmes.  Je suis passablement à l'aise avec cette décision.

Depuis le départ à la retraite de notre collègue Luc Hébert, c'est la responsable du certificat de criminologie et de celui en victimologie qui avait pris la relève. Ces derniers programmes comptent des centaines d'étudiants et la tâche demeure lourde.

Bien entendu, il y a davantage d'affinités entre la criminologie et la gestion appliquée à la police et à la sécurité qu'avec les relations publiques et la communication. 

Toutefois, et bien que la courbe d'apprentissage reste assez ardue en ce qui me concerne, cela n'est pas insurmontable non plus. C'est surtout en matière de contenus que le défi se pose.

Destiné à l'origine au personnel des corps policiers (tels que des patrouilleurs visant des postes de gestion), le certificat s'est ouvert peu à peu à d'autres types de personnel en sécurité : agents de douane ou de sécurité (transport de devises, aéroport, transport en commun, etc.) et corps de l'armée.

Il faut surtout retenir que ce programme est un des premiers de notre faculté à avoir été développé par le biais d'une approche par compétences. 

Il jouit de liens solides avec l'École nationale de police du Québec, le baccalauréat en sécurité publique de l'UQTR et bien entendu, avec l'École de criminologie de l'Université de Montréal.

Le programme repose sur le concept de sécurité intérieure; c'est à dire l'ensemble des stratégies, tactiques et moyens que les autorités, aussi bien publiques que privées, peuvent mettre en oeuvre pour prévenir les risques, les dangers et les diverses formes de criminalité, et bien sûr, pour s'en protéger.

Ce certificat peut donc faire partie d'un objectif d'avancement professionnel tant dans le milieu de la sécurité privée que dans le domaine policier.

Éventuellement, avec un projet de développement de programme lié au renseignement et à l'enquête, il se pourrait qu'un véritable expert en contenus retrouve les rênes du certificat...

Mais en attendant, on devra tous composer avec la situation et il s'agit sans aucun doute d'un risque calculé... mais faible. 

Je compte bien m'acquitter de cette nouvelle tâche avec rigueur et professionnalisme... et avec les moyens dont je dispose !

Merci de votre lecture !

;-)

Patrice Leroux


 
Creative Commons License
patriceleroux by patrice leroux is licensed under a Creative Commons Attribution-Noncommercial-Share Alike 2.5 Canada License.
Based on a work at patriceleroux.blogspot.com.